Le Shiatsu s'inscrit dans une démarche préventive et de maintien de la santé ainsi que dans un art de relaxation , bien-être et d'hygiène de vie.

La pratique du Shiatsu est cadrée par des règles et techniques précises définies et le shiatsu ne doit être réalisé que par des personnes compétentes, formées et référencées par des Fédérations reconnues (dans mon cas, je suis praticien certifié et adhérent de la FFST).

La pratique du Shiatsu est reconnue par le parlement européen  depuis mai 1997 (Résolution Lannoye et Collins A4-0075/97) en tant que "médecine non conventionnelle digne d'intérêt". Mais bien qu'il s'agisse d'une évolution au niveau européen,en France, le shiatsu reste un art de prévention et de bien-être et ne remplace en aucun cas la visite chez un médecin et ne peut jamais se substituer à un traitement médical. Le praticien shiatsu s'engage à ne pas établir de diagnostic médical.

Il est également tenu au secret professionnel et il se doit de respecter l'intégrité physique et morale de son patient  (Code de Déontologie)

 

Contre-indications :

(liste non exhaustive) Souvent de bon sens, comme :

  • Cas d'urgences

  • Fièvre, infection en cours, maladie infectieuse.

  • Fracture et/ou plaie/brûlure récente

  • Déchirure musculaire

  • Décalcifications

  • Maladie inflammatoire en phase aigüe

  • Anesthésie récente et/ou intervention majeure récente

  • Risques de phlébite

  • Fragilité vasculaire

  • Infarctus récent

  • Malformations graves

  • Cancer en évolution

 

La grossesse n'est pas une contre-indication mais elle nécessite des précautions de la part du praticien, surtout dans les 3 premiers mois.

 

Dans tous les cas ou en cas de doute ou de changement dans votre état de santé, en parler avant à votre médecin traitant, et à votre praticien shiatsu avant la séance.